Vers une société où des usines à enfants fourniraient le produit désiré à des couples désireux de mettre en œuvre "un droit à l'enfant"

 

Pierre-Louis Rémy, ancien délégué interministériel à la famille sous le gouvernement Jospin se base sur son expérience politique et familiale – étant lui-même père de deux enfants adoptés – pour mettre en avant le problème de filiation et de création d’un "droit à l’enfant" que pose le projet de loi… alors que «l'immense majorité de nos concitoyens récuserait une société où des usines à enfants fourniraient le produit désiré à des couples désireux de mettre en œuvre "un droit à l'enfant" »  

Tribune à lire sur le site du Monde.