Appel aux Députés Socialistes : nous voulons des réponses, pas du mépris!

Quand Xavier Breton demande comment répondre à l’interrogation de , citant la philosophe Mme Agazinski « La différence sexuelle reste fondamentale dans la construction de la filiation, sinon pourquoi deux plutôt que trois ou plus ? », il se fait insulter, traiter de ringard par Nicolas Bays (Socialiste) et de décadent par Bruno Le Roux (Président du Groupe Socialiste, excusez du peu !).

A ceux qui croyaient qu’il y a un vrai débat, nous recommandons de suivre les échanges qui ont lieu à l’Assemblée Nationale !

Débat à l'Assemblée Nationale le Dimanche 3 Février:

"

M. le président. La parole est à M. Xavier Breton.

M. Xavier Breton. Ce n’est pas avec des pirouettes, monsieur le rapporteur ou mesdames les ministres, que vous allez pouvoir vous en sortir ! (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) La question que nous vous posons, nous vous l’avons déjà posée : pourquoi se limiter à deux personnes dans un mariage, quand on nie l’altérité sexuelle ? Vous n’avez jamais répondu, et je vous le demande donc de nouveau : si vous ne fondez pas le mariage sur l’altérité sexuelle, qu’est-ce qui empêche trois personnes qui s’aiment, trois hommes, deux hommes et une femme, deux femmes et un homme ou bien trois femmes, de se marier ? Comment refuserez-vous ces demandes, qui existent dans la société ? Et n’agitez pas comme toujours la question de la polygamie ! (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.)

M. Bruno Le Roux. Décadent !

M. Xavier Breton. C’est vous qui êtes décadents, car c’est vous qui finirez par autoriser le mariage entre trois personnes ! (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Nous avons, nous, nos raisons pour le refuser, car nous croyons en l’altérité sexuelle, alors que vous n’avez aucune limite !

Nous vous posons donc la question à propos des parents : pourquoi allez-vous empêcher qu’il y ait trois parents. Je cite Mme Agacinski, en m’excusant de remuer le couteau dans la plaie : « La différence sexuelle reste fondamentale dans la construction de la filiation, sinon pourquoi deux plutôt que trois ou plus ? » Répondez à la question ! Et pas avec des pirouettes,…

M. Nicolas Bays. Ringard !

M. Xavier Breton. …mais en donnant votre avis personnel, votre conception du mariage et de la filiation, au-delà de l’idéologie.